Section des Métiers des Arts et de la Culture

Print

SECTION DES METIERS DES ARTS ET DE LA CULTURE

La culture est devenue aujourd’hui un secteur économiquement viable à forte valeur ajoutée. Ainsi, « grâce à la libéralisation de la radio et de la télévision et à la commercialisation, la marge de progression du secteur de la culture à l’échelle mondiale serait de l’ordre de 10% c'est-à-dire beaucoup plus élevée que dans beaucoup d’autres secteurs industriels et commerciaux »[1]. Si dans les pays développés, elle génère un flux financier considérable, par contre dans les pays à faibles revenus, elle demeure quantité négligeable dans les politiques de développement. Cet état de fait s’explique, selon, Colin Mercer par « une mauvaise appréhension ou même une reconnaissance incomplète de l’objet de nos réflexions,  la culture »[2].

En choisissant d’enseigner et de former dans les métiers des arts et de la culture dans le cadre de l’UFR-CRAC, l’Université Gaston Berger veut doter ce secteur d’une expertise avérée susceptible d’en faire un véritable vecteur de développement en phase avec les exigences de la mondialisation.

Il convient de remarquer que la diversité et la richesse de la culture en Afrique en font une denrée précieuse. Aussi faudrait-il en tirer le meilleur profit. Les besoins de formation et les offres de débouchés professionnels sont réels et prometteurs. Une formation académique et un apprentissage de qualité dans les arts du spectacle, art visuels etc. qui :

-          fourniront aux apprenants comme aux professionnels du secteur des outils pédagogiques nécessaires à leur insertion dans le marché de l’emploi, ici et ailleurs ;

-          favoriseront la participation de nouveaux publics et doteront les professionnels du secteur d’outils nécessaires à la réalisation de leurs projets culturels ; des professionnels capables de penser à la fois le développement culturel des Etats et des échanges internationaux.

Cette formation aux métiers des arts et de la culture répond parfaitement aux besoins en cadres (dirigeants d’entreprises culturelles, chargés de projets, chargés de mission etc.) exprimés par les organisations professionnelles privées du secteur, du Ministère de la culture et par les collectivités locales.

La section de métiers des arts et de la culture vise les objectifs suivants :

-          comprendre les enjeux artistiques contemporains dans le domaine des arts vivants ;

-          appréhender la complexité du secteur culturel et plus particulièrement celle du spectacle vivant, de l’événementiel ;

-          connaître les organisations, les publics et les réseaux ;

-          connaître les politiques culturelles qui accompagnent ou encadrent le développement de la création artistique et de la diffusion culturelle ;

-          développer des compétences d’organisation et de gestion du spectacle vivant, et de management de projet culturel.

 

La section s’organise, pour le moment, autour de trois modules :

  • Module 1 : Métiers de la musique ;
  • Module 2 : Métiers du cinéma ;
  • Module 3 : Métiers d’art dramatique.

 

PUBLIC VISÉ

  • Etudiants et professionnels évoluant dans le domaine de la culture ;
  • Jeunes sans diplôme à intégrer dans des formations courtes d’apprentissage.

 

CONDITIONS D’ADMISSION

  • Etre titulaire d’un baccalauréat au moins.
  • Au moins 5 années d’expérience professionnelle dans un secteur des activités culturelles suivi d’un entretien avec le jury.

 

DÉBOUCHÉS

Avec la rareté, voire l’absence des structures de production, de réalisation et de distribution dans la société, cette formation ouvre de réelles perspectives d’entreprises et d’emplois dans les métiers touchant aux domaines des arts et de la culture.

Il y a aussi des possibilités de spécialisation dans l’écriture critique, dans la critique d’art et le montage de galeries.

La formation pourrait conduire à des métiers tels que :

Manager des entreprises culturelles et artistiques, éditeur, concepteur graphique publicitaire, gestionnaire de projet culturel, conseiller artistique, promoteur de spectacle, producteur, réalisateur, scénariste, ingénieur de son, créateur en publicité, cinéaste, spécialiste en design...

STAGES ET PERFECTIONNEMENT

Les stages de perfectionnement sont obligatoires parce qu’indispensables dans un secteur qui nécessite du savoir-faire. Ils peuvent être effectués tant au niveau national qu’international. Les possibilités de signer des conventions avec des structures de production et de réalisation existantes au niveau national ou international susceptibles d’accueillir les apprenants se présentent comme de riches occasions de capitaliser des expériences et possibilités de pratiques concrètes sur des plateaux de production et de réalisation.

CORPS ENSEIGNANT

Deux types de profils sont retenus :

  • Des enseignants déjà en exercice et confirmés dans leur domaine et évoluant au niveau national ou international. Possibilités de trouver des missions d’enseignement avec l’AUF par exemple. Certains enseignements seront assurés par le Personnel d’Enseignement et de Recherche exerçant déjà au sein de l’UGB. Ils pourraient être suppléés par des enseignants issus d’autres universités ou structures de recherche dont l’expertise en la matière est avérée.
  • Des praticiens non universitaires mais dont l’expertise est suffisamment reconnue pour prétendre à la formation théorique et pratique des étudiants. Ce type de formation nécessite impérativement l’intervention indispensable de praticiens qui ont une bonne connaissance et une longue pratique des points à étudier en théorie autant qu’en pratique.

 

 

CHAIRE DE LA SECTION

Intitulé : Chaire des métiers des arts et de la culture.