Formation

L’UFR des Sciences de l’Education, de la Formation et du Sport (UFR SEFS) de l’Université Gaston Berger a tenu, le lundi 23 avril 2012, son amphi de rentrée.


Cette rencontre, qui marque le démarrage des premières formations de l’UFR SEFS de l’UGB et de la première promotion des Centres Régionaux de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE) du Ministère de l’Education Nationale, s’est déroulée en présence de nombreuses autorités académiques, administratives et sportives.
Au total, ils sont 266 élèves-professeurs à s’inscrire cette année à l’UFR SEFS dans deux disciplines différentes, pour une formation de deux ans, soit en Français/Anglais (site basée à Louga), soit en Mathématiques/Physique-Chimie, soit en Mathématiques/ Sciences de la Vie et de la Terre, soit en Mathématiques/Sport (site établi à Saint-Louis). A l’issue de leur formation, ils seront automatiquement intégrés dans le système éducatif comme professeurs de collège.
Cet amphi de rentrée a été une occasion, pour le Professeur Gora Mbodj, Directeur de l’UFR SEFS, de rappeler le déficit important en enseignants d’EPS au niveau des collèges et des lycées. Selon M. Mbodj, la suppression de la formation des maîtres d’EPS au CNEPS de Thiès mais aussi l’ouverture ces dernières années de collèges et de lycées, sans recrutement d’enseignants, ont accentué ce déficit. Et, poursuit-il, c’est pour répondre concrètement à ces besoins, que l’UGB a porté le projet jusqu’à obtenir du Ministère de l’Enseignement Supérieur l’ouverture de cette UFR.
Pour le Recteur Mary Teuw Niane, le démarrage d’une UFR constitue un important challenge. Selon lui, l’UGB, à travers cette UFR, entend répondre à l’immense besoin de formation et de recherche dans le secteur de l’éducation tout en délocalisant certaines formations. Il a, en outre, précisé que le lancement des CRFPE est un signe que le Ministre de l’Education Nationale, M. Ibrahima Sall, prend à bras le corps la formation et la promotion des personnels de l’enseignement. Le Recteur a ainsi assuré la disponibilité de l’UGB à travailler la main dans la main avec le ministère, les autres universités sénégalaises, les partenaires et les acteurs du secteur pour la réussite de ce projet des CRFPE. « L’UFR SEFS va apporter en collaboration avec les CRFPE, une bouffée d’air fraîche à notre système éducatif par la formation de professeurs et d’administratifs compétents, motivés et engagés, par le développement d’une recherche au service de la réussite et de l’éducation et enfin par la mise à disposition du sport de personnels de qualité », a-t-il indiqué. « L’adoption par l’Assemblée de l’Université du statut de l’étudiant sportif de haut niveau, l’introduction dans le cadre du LMD d’une unité d’enseignement (UE) obligatoire de sport et le démarrage de l’UFR SEFS avec sa Section Sport contribueront à un ancrage institutionnel durable d’une pratique sportive de compétition et de haut niveau à l’UGB et dans le système scolaire », a-t-il ajouté non sans remercier tous ceux qui ont contribué à la concrétisation de ce projet, mais aussi le Ministre de l’Enseignement Supérieur, Monsieur Serigne Mbaye Thiam, pour son soutien et ses encouragements. Il a invité les élèves-professeurs, sélectionnés sur la base du mérite, à être des modèles par leurs compétences acquises et maîtrisées, leur générosité dans la transmission des connaissances, leur disponibilité, leur comportement, leur savoir-être et aussi leur loyauté à leur administration.
Quant au représentant du Ministre de l’Education nationale, M. Ndiogou Faye, il a indiqué que l’ouverture des CRFPE est une rupture historique, à marquer d’une pierre blanche dans la formation décentralisée et déconcentrée des professeurs, et introduit une nouvelle situation et l’expérience dans l’articulation des disciplines. Selon M. Faye, le processus a été long, mais participatif. Il a exhorté les différents acteurs à accompagner ce projet majeur dans le cheminement de l’Ecole Sénégalaise. « Pour la première fois, on va voir des professeurs de sciences et de lettres enseigner les éducations physiques et sportives. Ce sera un déclic qui décomplexera le système », a-t-il dit en exhortant les pionniers à prendre leur responsabilité entière dans la réussite de cette expérience majeure.
Soulignons qu’avant l’allocution de M. Ndiogou Faye, le Directeur de la Formation et de la Communication du Ministre de l’Education Nationale, M. Abdoulaye Diatta, avait fait une présentation du projet de formation des élèves-professeurs devant l’assistance. Ensuite des échanges ont eu lieu pour permettre aux élèves-professeurs de cette première promotion d’exposer leurs préoccupations. M. Diatta a ensuite répondu aux questions qui ont généralement été d’ordre pédagogique ou relatives aux bourses d’études (50 000 F/mois pendant deux ans) en rapport avec cette formation qui démarre.
Un cocktail dans le Hall du Rectorat offert par le Recteur aux invités a mis fin à la cérémonie.